Lune, nuit d'argent

Lune, nuit d'argent

 


Doux préambule au crépuscule

La lune argentée chante, stridule

Sa clameur au creux de ces nuits

Réveille les feux, étincelle magie

 

Multitudes jolies qui se bousculent

La chaleur des vœux de ces vies

Fait étinceler d’étoiles, pullulent

Aux regards singuliers endormis

 

Rouille sur le fer d’hier qui ronge 

Berceau tendre, heures sans soleil

Révèle méandres, demain les éveils

Bois à fendre, réchauffer les songes

 

Comme l’astre coloris citron qui refait le beau

Sentir dans son cœur et sa peau, renouveau

Au lever du jour déposer sous son aurore, le sort

Conquis d’espérance, hisser persévérant drapeau

 


 



22/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres